October 4, 2022

On pense que le Kama Sutra a été écrit vers l’an 300 après JC par un philosophe hindou nommé Vātsyāyana Mallanaga, dont les historiens ne savent que très peu de choses à part son nom. Cependant, le livre est en fait considéré comme une collection de textes antérieurs que l’auteur a simplement cousus ensemble. Et selon Anand, certains pensent qu’une grande partie du livre a peut-être été écrite par des femmes.

“Il dit qu’il a pris toutes ses informations dans des textes qui ont été écrits mille ans auparavant, et qu’il a à peu près copié et collé les morceaux qu’il aime. Il dit cela dans son introduction”, explique Anand. Selon la mythologie indienne, dit-elle, certains de ces textes originaux auraient été écrits par l’épouse du Dieu de l’amour lui-même, Kama. D’autres histoires suggèrent des courtisanes du temps payé pour que le livre soit écrit, dit-elle. Anand pense personnellement que la célèbre section sur le sexe (section deux sur sept) a peut-être été écrite par une femme en raison de la façon dont elle se concentre tellement sur le plaisir des femmes, qui était encore radical au moment de sa rédaction.

Alors que sa paternité reste entourée de mystère, le Kama Sutra est devenu un texte très important et largement diffusé dans la région qui est devenue plus tard l’Inde. Selon Anand, il y a eu des centaines sinon des milliers de versions du Kama Sutra. “Littéralement, chaque royaume de ce que nous appelons l’Inde aurait sa propre version écrite”, explique-t-elle, bien qu’elle dise qu’au fil du temps, alors que différentes cultures et différentes idées de moralité sont entrées en jeu dans la région à travers l’histoire, le texte est progressivement tombé. de la proéminence.

Puis, en 1883, un explorateur britannique nommé Richard Burton a publié une traduction du livre qui est devenue massivement populaire à travers l’Europe et le monde. “C’est à ce moment-là que ça va aussi de travers parce qu’une grande partie est assez mal traduite”, explique Anand. La version de Burton s’est fortement concentrée sur les thèmes érotiques du Kama Sutra et plus particulièrement sur les positions sexuelles, d’où les malentendus d’aujourd’hui sur le texte.

“Malheureusement, à la suite de la traduction de Richard Burton et des caricatures occidentales de ce que cela signifie, il a maintenant été commercialisé comme une” solution “aux problèmes de santé sexuelle”, ajoute Srinivasan. “Je ne connais pas une seule femme indienne qui n’a pas été abordée par un homme blanc lui demandant si elle peut faire certains des mouvements du Kama Sutra. Les idées fausses courantes sont que c’est un livre sur les positions sexuelles et que tous les Indiens sont des experts du Kama Sutra. Mauvais.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.

GIPHY App Key not set. Please check settings

close